Disques et lingettes lavables : l'avis des utilisatrices

Les disques et lingettes à démaquiller lavables, c'est l'assurance d'économiser des milliers de cotons démaquillants par an. Un soulagement pour la planète et pour votre porte-monnaie aussi. Quatre Réunionnaises font part de leur enthousiasme.

 

Une île dont la superficie n'excède qu'à peine les 2 500 km2 est un lieu où la question du traitement des déchets est forcément capitale. Et s'il est une chose qui encombre nos poubelles et chaque centimètre carré des déchetteries de Saint-Pierre, Bras-Panon ou encore Sainte Anne, au risque de faire peser une véritable menace écologique sur La Réunion, c'est bien les cotons démaquillants. Un constat face auquel des Réunionnaises ont choisi de changer leur(s) habitude(s) de consommation et tendre vers plus d'écoresponsabilité.

 

L'écologie passe d'abord par un changement de nos modes de consommation, et le dé-maquillage aussi en fait partie"

 

J'avais lu un article qui expliquait qu'une Française achetait et jetait plus de 2 000 cotons chaque année. Depuis, je suis passée aux lingettes lavables et n'ai plus jamais racheté de cotons jetables”, confie Camille, cliente saint-pierroise. Même motivation pour Ingrid, cliente sainte-rosienne, qui ne se voyait pas “continuer à produire autant de déchets pour simplement [se] démaquiller”. Ce à quoi elle ajoute : “L'écologie passe d'abord par un changement de nos modes de consommation, et le [dé]maquillage aussi en fait partie.

 

“Les lingettes lavables font une peau de bébé

 

Ceci étant, la protection de l'environnement n'est pas l'unique raison pour laquelle des Réunionnaises optent désormais pour des disques et lingettes à démaquiller lavables. Pour Chantal, cliente dyonisienne, c'est “la pureté du coton biologique” qui l'a décidée à franchir le pas. Elle explique : “C'est ce qu'il y a de plus sûr et de plus doux pour une peau sensible comme la mienne. Les cotons du supermarché me donnent des rougeurs.” Quant à Manuela, cliente avironnaise, c'est parce que “les lingettes lavables [lui] font une peau de bébé” qu'elle ne peut “même pas envisager de reprendre des cotons jetables.

 

En résumé, qu'il s'agisse de leurs vertus écologiques, hygiéniques, économiques ou même sanitaires, les disques et lingettes lavables trouvent toujours à satisfaire leurs utilisatrices. Quant à la planète, elle leur dit merci.

 

 

Pour se procurer des disques et lingettes lavables en bambou et/ou coton bio (marque française Lulu Nature), rendez-vous dans notre e-boutique.

 

 

                                                                                                                                                                                                                                Sébastien Vézinet

Écrire commentaire

Commentaires: 0